Ethical and Sustainable Lingerie Review: the underargument triangle bra and highwaist brief in L | Lingerie éthique et durable: mon avis sur the underargument

La lingerie et la séance photo de cet article m'ont été offertes gratuitement par la marque. Toutes les opinions sont les miennes. Les photos ont été prises et retouchées par Manon Ouimet.

The lingerie and the photoshoot of this article have been gifted to me free of charge by the brand. All opinions and words are my own. The photographs were taken and edited by Manon Ouimet.


En Décembre de l'année dernière, the underargument, une marque que je suivais depuis un moment, a lancé sa campagne anti-casting. Le principe était simple, si vous vouliez faire partie de la future campagne de la marque, il vous fallait partager une histoire personnelle sur les thèmes suivants: le perfectionnisme, les roles genrés, la féminité/la masculinité ou les relations atypiques. J'ai un peu hésité à me lancer. Je ne pense pas être très éloignée des standards de beauté donc je n'ai pas l'impression que les gens comme moi aient besoin d'être davantage représentés. En même temps, ma séance photo avec Vicky Wheeler plus tôt en 2018 m'avait beaucoup aidée à me réconcilier avec mon image de moi-même, et surtout avec mon visage. Et puis le principe me plaisait beaucoup. Au bout d'un moment, je me suis laissée tenter par la séance photo gratuite, sur un fond de "pourquoi pas?". J'ai envoyé un message direct sur Instagram à la marque avec mon histoire, que vous pouvez lire ici. Je n'y ai pas trop réfléchi et je ne pensais pas être sélectionnée, mais j'ai été surprise.

Back in December, the underargument, a brand I had been following for a while, launched their anti-casting campaign. The brief was simple, if you wanted to be part of the brand's next campaign, you had to share a compelling story on the following themes: perfectionism, gender roles, femininity/masculinity or out-of-the-norm relationships. I pondered a bit over applying. I don't think I'm terribly outside of beauty standards so I don't really feel like I need to be represented more than people like me already are. At the same time, my photoshoot with Vicky Wheeler earlier in 2018 had helped me tremendously towards a reconciliation with my body image and my face; and I really liked the brief. In the end, "why not?" and the perspective of a free photoshoot won me over and I sent the brand a direct message with my story, which you can read here. I didn't give it much thought and I didn't really believe I would be picked, but I was.


J'ai commencé à m'inquiéter plus la date de la séance photo approchait. Ma première appréhension était que la lingerie de la marque ne m'aille pas, car à l'époque, il n'y avait qu'un soutien-gorge en 85-95 B-D et une brassière en S-L, donc je me voyais déjà un culotte et t-shirt. Mon autre inquiétude portait sur le fait que the underargument nous avait demandé de venir avec peu ou pas de maquillage, et même si cela peut m'arriver de ne pas en porter dans la vie de tous les jours, j'ai tendance à forcer un peu le trait pour les séances photos. Je l'ai déjà écrit ici mais j'ai pas mal de difficultés à aimer mon visage. et les problèmes de peau comme l'acné et les rougeurs ne m'aident pas vraiment. Le matin de la séance photo, je me suis forcée à m'arrêter après une crème teintée et un léger maquillage des yeux, et je suis partie avant d'être tentée d'en rajouter. Au cours de la journée, je me suis efforcée de ne pas trop me regarder pour ne pas baisser les bras et essayer de profiter de l'expérience.

I started to get slightly anxious closer to the shoot. My first concern was whether the brand's lingerie would fit me or not, as at the time, the brand only offered a wired bra in 32-36 B-D and a triangle bralette in S-L, so I thought I would end up in knickers and a t-shirt. My other worry was that the underargument had asked us to come with little to no make up, and although I sometimes forgo makeup in my day to day life, I tend to approach photoshoots with a full face of make up and some sort of hairdo. I said it before but I really struggle with liking my face, and skin issues like acne and redness are no help. The morning of the shoot, I forced myself to stop at a simple BB cream and light eye make up look and I rushed to the door before being tempted to put on more. I tried to avoid looking at myself too much over the day to avoid overanalysing everything and to try and enjoy the experience.


La séance photo avait lieu un dimanche, dans la zone 2 de Londres (si je me souviens bien), dans un studio au milieu d'entrepôts. J'étais vraiment stressée avant d'arriver mais Maina, la fondatrice de la marque, et Manon, la photographe, m'ont toutes les deux rapidement mise à l'aise. Elles sont toutes deux françaises et bien que je parle l'anglais couramment (si on oublie mon accent atroce, en tout cas), pouvoir parler dans ma langue maternelle était rassurant. Après une petite conversation, j'ai essayé la lingerie que nous allions photographier. Le soutien-gorge en 95D ne m'allait pas du tout mais la brassière en L me convenait plutôt bien et j'en étais vraiment soulagée. Nous avons commencé la séance en bavardant, tout le monde m'encourageait, j'ai gagné en confiance et j'ai passé un très bon moment. Les filles aimaient beaucoup mes photos alors que j'avais quelques doutes, non pas sur le talent de Manon mais sur la lumière que je trouvais peu flatteuse, et parce que je ne suis pas habituée à me voir en photo sans maquillage. J'ai décidé de faire fi de mes complexes, ce qui était le but puisque la marque se positionne contre le perfectionnisme, et de me concentrer sur le moment sans me soucier du résultat.

The photoshoot took place on a Sunday, somewhere in London's zone 2 (if I remember correctly) in a studio in an area packed with warehouses. I was really apprehensive before arriving but Maina, the brand's founder, and Manon, the photographer, both quickly put me at ease. They are both French and although I'm fluent in English (if you ignore my tragic accent, that is), being able to speak in my mother tongue was somewhat reassuring. After a little chat, I tried on the lingerie we would shoot. The wired bra in 36D was not going to work, but the triangle in L did the trick and I was really relieved. We started shooting while chatting, everyone was hyping me up, I grew more and more confident and I had a great time. The girls were really enthusiastic about my pictures while I was a bit unsure about them, not because of Manon's skills, but because I found the light to be quite unforgiving and I am not used to seeing myself without makeup on pictures. I decided to let go of my insecurities, which was kind of the point, given that the brand takes a firm stance against perfectionism; and to focus on the moment without worrying on the outcome.


Ma séance s'est donc terminée sur une note positive et pendant que Rosie, le modèle suivant, arrivait et se préparait pour la sienne, je suis un peu restée pour discuter avec Maina de sa marque. Cette conversation a vraiment été enrichissante et j'ai mieux compris la philosophie de la marque, ce qui ma rendu d'autant plus contente d'avoir participé à ce projet. Je suis partie pleine d'enthousiasme et j'ai profité d'être à Londres un Dimanche pour visiter la serre du Barbican. 
Les photos sont arrivées rapidement, en milieu de semaine suivante. Comme je m'y attendais, il m'a fallu un peu de temps pour commencer à les apprécier, mais je m'y suis progressivement faite et maintenant je les aime beaucoup. Mes amies les ont tout de suite adorées et leur réaction m'a beaucoup aidée, tout comme les commentaires encourageants de Maina. Certes, on peut voir ma cellulite, mes bourrelets, mes cheveux en bataille et mes traits atypiques, mais je suis arrivée à un point où j'assume tout cela. C'est une partie de qui je suis, tout comme la version plus sophistiquée et artificielle que vous voyez d'habitude. Et comme le reste, cette partie mérite d'être aimée, et avant tout que je l'aime, moi. 

My shoot thus ended on a good note and while the Rosie, the next model, arrived and got ready for hers; I stayed around a bit to talk with Maina about her brand. It was a really enlightening conversation and it made me more aware of the underargument's ethos and of what the brand stood for, which made me very happy to have taken part in this project. I left feeling really uplifted and I used this rare opportunity of being in London on a Sunday to visit the Barbican's conservatory before going back to Nottingham. 
The pictures arrived very quickly, in the middle of the following week. As I expected, I needed some time to start appreciating them, but they eventually grew on me and now I'm really fond of them. My friends loved them straight away and their reaction really helped me, as well as Maina's supportive comments. Yes, you can see my cellulite, my belly rolls, my unruly hair and my non-conventional features, but I have come to a point where I can say I'm here for it all. It's a part of who I am, just like the more dolled up, carefully posed side of myself you usually get to see. And just like the rest, it is worthy of love, and of self-love first and foremost.


J'espère que je ne vous ai pas barbé-e-s avec ces paragraphes plus personnels, place à mon avis sur la lingerie!
Je dois dire que j'ai été très impressionnée par la qualité et par la bonne tenue de l'ensemble au fil du temps et des lavages en machine (honte sur moi). Il est aussi plein de jolis détails, de l'effet doubles bretelles au dos, que vous ne pouvez malheureusement pas voir sur mes photos. aux élastiques en velours et aux pièces métalliques dorées. Il faut aussi que je parle de ce tulle brodé magnifique avec ces merveilleuses courbes un peu Art Nouveau. J'étais tellement contente d'être capable de rentrer dans la brassière car c'est à mon avis la pièce qui fait vraiment la part belle à ce travail de broderie. De plus, tous les tissus sont certifiés Oeko-Tex, un témoignage de l'engagement de la marque pour l'éthique et la durabilité.

I hope I didn't bore you with all that personal talk, and with that said, let's move on to the lingerie review!
I have to say I was really impressed with the quality and how the set has held up over time and numerous machine washes (shame on me). It is also full of lovely details, from the double strap effect at the back, which you sadly can't see on my pictures, to the velvet elastics and the golden hardware. We also need to talk about this gorgeous embroidered mesh with its delicious Art Nouveau-like swirls. I was so happy to be able to fit into the bralette as it is the piece that best showcases the embroidery work in my opinion. To top it off, all the materials used are Oeko-Tex certified, a testimony to the brand's commitment to ethics and sustainability.


En effet, the underargument est une marque qui prend des positions pleines de sens. En plus de ces argumentaires "pour le génial, contre le parfait", la marque travaille constamment à améliorer son impact sur l'environnement et les communautés, et à étendre sa gamme de tailles. Vous pouvez dès maintenant pré-commander le soutien-gorge en 85-95 B-F et je suis sûre que beaucoup d'autres tailles sont à venir, dans la mesure où la marque n'en est qu'à ses débuts! J'attends avec impatience le jour où je pourrai acheter un soutien-gorge the underargument dans ma taille mais en attendant je peux me consoler avec la brassière.
En parlant de la brassière, comme vous pouvez le voir, je suis à la limite de déborder du L. Heureusement, elle est plutôt stable et en général je ne suis gênée qu'en fin de journée. Comme le L est sensé aller jusqu'au 95D et que je fais du 80J, c'est plutôt pas mal! C'est probablement la meilleure brassière triangle en tailles de vêtements que j'ai jamais essayée. Je pense qu'elle pourrait bénéficier d'une option de coupe pour les poitrines généreuses mais pour l'instant, je pense qu'elle pourrait aller très bien jusqu'au 80G/85F/90E, et même au-delà si vous êtes moins regardant-e sur le bien-aller. J'ai été agréablement surprise par la forme, même si je préfère habituellement des soutiens-gorge plus structurés.

Indeed, the underargument is all about taking meaningful stances. In addition to its arguments "for awesome, against perfect", the brand is constantly working to improve its impact on the environment and on communities, and to broaden its size range. You can now pre-order the wired bra in a range of 32-36 B-E and I am sure there is much more to come in the future, as the brand is only at its beginning! I can't wait for the day in can purchase an underargument wired bra in my size, but in the meantime, I can console myself with the bralette, which is fine by me.
Talking about the bralette, as you can see, I am on the verge of overflowing out of the L. Fortunately, it is quite stable and I generally only start to experience nip-slips at the end of the day. With the L being supposed to fit up to a 36D and me being a 30GG, it is quite a feat! It's probably the best clothing-sized triangle bralette I have ever tried. I think it could benefit from a fit or sizing option more specific to fuller busts, but for the time being, I think it could fit up to a 30F/32E/34DD quite well, and up to bigger cup sizes if you're less demanding on fit. I have to say I surprisingly rather like the shape although I generally prefer more shaping from my bras. 


La culotte est très belle et confortable mais son fond est un peu trop étroit, je trouve. Elle bouge un peu trop à mon goût donc a l'avenir j'opterai sûrement pour les autres bas comme le brésilien ou le string, sauf si la marque améliore la coupe. Cela ne m'empêche pas de porter cet ensemble très souvent, surtout quand je prévois d'avoir une journée calme mais que je veux quand même me sentir apprêtée. J'ai hâte de voir ce que Maina créera à l'avenir, ainsi que le résultat du deuxième anti-casting, auquel vous pouvez prendre part si vous pouvez vous rendre à Londres facilement. Tous les détails sont dans ce post, et je vous suggère chaudement de tenter votre chance car c'était une super expérience et la marque a besoin de voix plus variées.
Si j'avais un dernier conseil pour the underargument, ça serait de se pencher sur le design de leur site web car je trouve que la navigation est un peu ardue, mais peut être que ce n'est que moi! A part ça, c'est une marque que je vais suivre de près et que je serais ravie de soutenir, d'autant que leurs prix sont très justes par rapport à la qualité matérielle et éthique du produit. J'espère que cet article vous a donné un bon aperçu de l'offre de the underargument et vous a rendu-e-s tou-t-e-s aussi curieux-ses des futurs développements de la marque que je le suis!

The briefs are beautiful and very comfortable but have a slightly too narrow gusset in my opinion. They move around a bit too much for my taste so in the future I would probably go for a lower rise option such as the brazilian or the thong, unless the brand improves the fit of the highwaist. It doesn't stop me for wearing this set a lot, especially when I'm planning on having a slower paced day spent writing, reading or lazying around, and I still want to feel put together. I'm really looking forward to seeing what Maina comes up with in the future, as well as the outcome of the second anti-casting, which you can take part in if you can get to London easily. All the details are in this post, and I would highly suggest to take the dip and do it, as it is such a cool experience and the brand needs a broader variety of voices. 
If I had one last advice for the underargument, it would be to look into their website's design as I find it a bit hard to navigate at the moment, but maybe that's just me! Other than that, it's a brand I definitely will follow closely and happily support and recommend, especially since I find their price point to be very fair considering the quality and the brand's ethos. I hope this review helped you get a better insight of the underargument's offering and made you just as curious about its future developments as I am!


the underargument / triangle bra and highwaist briefs / S-L + 6-14 / £45 + £37
FR: S-L + 34-42







Commentaires

Articles les plus consultés